Des jeunes à la rencontre des acteurs du développement du territoire

Les étudiants des deux années de BTSA DATR (développement et animation des territoires ruraux) du lycée Schattenmann de Bouxwiller sont amenés à connaître et identifier les caractéristiques et le fonctionnement des acteurs de services qui œuvrent pour le développement local.

Deux enseignantes les encadrent dans ce cheminement, Mme Duchateau, enseignante en SESG (Sciences Economiques, Sociales et Gestion ) et Mme Frey, enseignante en ESC (Education SocioCulturelle).


Outre les cours à proprement parler, aller à la rencontre de certains acteurs et de leurs structures est le parti qu'elles prennent afin que les étudiants cernent mieux les rouages et les actions menées !

Les acteurs du secteur agricole

Dernièrement, ils se sont donc rendus tout d'abord à Schiltigheim pour visiter la chambre régionale d'agriculture. Ils ont été accueillis par Mr Huss, sous-directeur, qui les a éclairés sur l'organisation, les missions, les prestations et les accompagnements qu'ils apportent pour guider les collectivités, développer et favoriser le renouvellement des entreprises agricoles en Alsace.

Selon Gautier, étudiant en deuxième année de BTS : «c'était une rencontre instructive, qui nous a permis d'avoir des clefs pour cerner les mécanismes politiques pour faire évoluer l'agriculture»

Pour Clotilde, étudiante de première année : « nous savons maintenant qu'il y a énormément de ressources que nous pourrons employer sur la page Facebook et le site de la chambre d’agriculture »


Les acteurs de l’aide sociale

S'en est suivie la découverte du tiers lieu le « wagon souk », au parc Gruber à Strasbourg, un tout autre univers et fonctionnement !

Hélène nous a ouvert les portes de cet endroit qu'elle a créé avec son compagnon en 2019 suite à un constat : la précarité, les besoins des migrants et des personnes fragiles.

Les accueillir, les aider, les rendre visibles, les intégrer ont été les moteurs de la création du « wagon souk ».

La richesse et la diversité des actions que mène l'association a émerveillé et motivé bon nombre d'étudiants !

Tout y est pensé pour faire de ce lieu un havre chaleureux et convivial qui épaule, apporte des ressources, du soutien et de la joie à ceux qui y viennent : micro pépinière, atelier de couture, réparation de vélos, restauration africaine, friperie, magasin d'alimentation « gratuit », organisation de concerts, projections de documentaires, etc.

Anastasia, étudiante de première année s'est vue pousser des ailes : «nous aimerions vous aider en organisant une collecte de produits d'hygiène, d'aliments et des vêtements, cela est-il possible ? ». Rendez-vous est pris pour mieux cerner les besoins des personnes accueillies avant d'élaborer un projet qui posera une pierre à l'édifice !


Puis direction Saverne et le « moulin de l'espoir », épicerie sociale, qui a vu le jour grâce à une volonté politique et différentes communautés religieuses de la ville.

Là ce sont Virginie Keith, gestionnaire, et Sandrine Burst, conseillère ESF, qui ont fait part de leurs parcours et de leurs expériences auprès des plus démunis de la commune. Elles ont rendu les étudiants attentifs aux droits et contraintes de personnes accueillies par le « moulin de l'espoir » : en échange d'une alimentation mise à disposition à bas coût, ils ont l'obligation de participer à des ateliers afin qu'ils retrouvent le chemin de la socialisation et de l'autonomie (atelier de cuisine, de gestion de budget, de bricolage, de diététique, etc.). Elles ont aussi présenté les différents partenariats permettant le bon fonctionnement de ce lieu : les dons du Lyons club, les subventions de la mairie, les dons en nature de différents commerces.


Riche de toutes ces rencontres, les étudiants ont pu mieux cerner l'éventail des possibles en matière d'actions permettant le « mieux vivre » de toutes les populations et le développement d'un territoire.

Ces données leur ont apporté l'envie de mettre le pied à l'étrier pour leurs métiers futurs !



Le BTSA DATR (Développement et Animation des Territoires Ruraux) forme des jeunes motivés par la conception et la mise en œuvre de projets de développement au service du monde rural. En formation initiale ou par apprentissage, cette formation permet d’intégrer des collectivités territoriales, des associations, des petites entreprises rurales, dans les domaines de la culture, du patrimoine, de l’environnement, du tourisme, de l’agriculture, des services à la personne...